3 raisons d’inciter votre liste à se désabonner

/

Il existe des milliers de façons d’empêcher vos abonnés de se désinscrire de votre liste email. Je vais vous en donner quelques-unes. Mais vous allez voir qu’après avoir lu cet article vous n’aurez probablement pas envie de les utiliser.

Tous les marketeurs connaissent cette sensation désagréable. Vous vous connectez à votre logiciel de messagerie, quelques heures après avoir envoyé votre dernier email, et vous constatez avec dépit que vous avez perdu des abonnés. 

Vous avez investi du temps, peut-être même de l’argent pour capter ces abonnés, vous avez mis du cœur à écrire votre email. Vous avez donné le meilleur de vous-même. Et tout ce que vous récoltez, c’est des désabonnement et l’impression de voir votre liste fondre comme neige au soleil.

Ça peut paraître injuste. Et pourtant vous allez voir que c’est plutôt une bonne nouvelle. C’est ce que j’appelle “un mal pour un bien”.

Mieux ? Vous allez voir que pour valoriser votre liste (pour gagner de l’argent…), vous avez intérêt à ce que vos prospects se désabonnent. Et vous devriez même les encourager à le faire.

Dans cet article je vais vous expliquer pourquoi vous avez intérêt à “aider” vos inscrits à se désabonner de votre liste. Et comment vous y prendre. Mais juste avant, comme promis, voici trois façons de ne plus jamais perdre d’inscrits sur votre liste email…

3 façons d’empêcher vos inscrits de se désabonner.

Première façon : Arrêtez d’envoyer des mails (?)

Si vous n’utilisez pas votre liste, vous ne perdrez pas d’inscrits. CQFD. C’est absurde ? Oui, je vous le concède. Voyons plutôt la suite…

Deuxième façon : Envoyer des e-mails plats… Sans saveur… (?)

Qui ne suscite aucune réaction, même pas l’envie de se désabonner. Il s’agit par exemple de délivrer de l’information pure. Comme simplement répondre à des questions. Mais peut-on vraiment parler d’email marketing ? Je ne pense pas.

Troisième façon :  Supprimez (ou camouflez) le lien de désinscription à la fin de vos e-mails (?)

La plupart des logiciels d’emailing ne vous permettent pas de supprimer le lien de désinscription, mais il existe des façons de le faire. Il suffit d’utiliser un système “fait maison”. Par exemple, vous pouvez facilement vous fabriquer un autorépondeur en utilisant Gmail, Google sheet, et l’extension Yet Another Mail Merge. Dans quel cas vous Pouvez décider de ne pas mettre de lien de désinscription à la fin de vos e-mails (Je vous rappelle au passage que c’est illégal…).

Vous pouvez choisir de rester dans la légalité et simplement “camoufler” votre lien de désinscription en le rendant moins visible. C’est très simple. Il suffit de changer l’apparence du lien dans votre email. De manière à le confondre avec le texte de votre bas de page.  

L’objectif, vous l’aurez compris, c’est que les personnes qui souhaitent se désabonner ne trouvent pas directement le lien de désinscription et renoncent à le faire. Finalement, elles restent abonnées à l’encontre de leur volonté. C’est en quelque sorte une prise d’otage… 

Évidemment ce sont des pratiques que je vous déconseille absolument.

D’abord parce que c’est très moyen d’un point de vue éthique. Mais aussi et surtout parce que c’est totalement inefficace pour votre marketing.

Pour bien comprendre je vous propose de revenir à l’origine de votre démarche.

Pourquoi construire une liste email (et pourquoi faire de l’email marketing) ?

Posez-vous la question : Pourquoi est-ce que vous envoyer des emails ? Pourquoi investissez-vous autant de temps, d’énergie, et d’argent pour construire une liste email. Pourquoi est-ce que vous payez un autorépondeur chaque mois ?

Vous connaissez la réponse comme moi : C’est purement et simplement pour trouver de nouveaux clients.

Et pour cela, vous allez devoir construire une relation. Avec une audience qui vous suit, qui vous fait confiance, et qui pensera à vous le jour où elle aura une question ou un besoin en rapport avec votre spécialité. Et c’est tout.

Votre liste email est votre actif le plus précieux.

Votre liste email n’est pas “juste” une liste avec des adresses email. Vous devez considérer votre liste comme votre réseau. C’est votre actif le plus précieux.

Vous pouvez acheter des listes “qualifiées” pour quelques euros sur Internet. C’est tout ce qu’elles valent. Parce que la valeur de votre liste réside dans le lien que vous avez créé. Votre liste email n’est pas une simple liste. Il s’agit de personne avec qui vous avez noué une vraie relation.

L’erreur qu’on retrouve chez beaucoup de débutants sur internet, c’est d’essayer de plaire à tout le monde. Vous les reconnaitrez à leurs messages plats et ennuyeux.

Ne cherchez pas à plaire dans vos emails.

En essayant de plaire à tout le monde, ils diluent leur message, parce qu’ils ont peur de laisser transparaître leur vraie personnalité. C’est un effort inutile puisque les personnes qui vous suivent veulent connaître votre personnalité. Ils veulent savoir qui vous êtes. Et c’est pour ça qu’ils vous suivent !

Et si votre style ne leur plaît pas, ou bien s’ils n’accrochent pas avec votre personnalité, alors ils choisiront de se désabonner. Et c’est tant mieux.

Dans le cas contraire, s’ils vous apprécient, alors ils continueront à vous lire, à vous apprécier, et vous développerez une vraie relation avec eux.

La polarisation : Une technique de copywriting à utiliser dans tous vos emails.

Plus vous laissez transparaître votre personnalité, plus vous divisez. C’est ce qu’on appelle en copywriting la polarisation. Affirmez vos positions, donnez des opinions tranchées, soyez vous-même, et vous verrez que certaines personnes vont vous admirer. La contrepartie c’est que d’autres vont vous détester. Et c’est tant mieux parce que vous vous allez pouvoir concentrer toute votre attention sur les personnes qui vous apprécient. C’est l’effet que vous devez rechercher avec chacun des contacts de votre liste.

Pour citer Sacha Guitry, (repris plus tard par le rappeur Youssoupha), « plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui ».  Et malheureusement, n’importe qui ne deviendra jamais client chez vous.

Rédigez vos emails en laissant transparaître votre personnalité.

Mon conseil : Dévoilez-vous, soyez authentique, montrez à vos prospects que vous les respectez en tant que personnes (et non comme de vulgaires adresse emails dans un logiciel). Prouvez leur qu’ils peuvent vous faire confiance, laissez leur le choix de partir s’ils le souhaitent, et continuez à parler uniquement aux personnes qui vous apprécient.

J’irai même plus loin en vous disant que vous avez intérêt à perdre les inscrits qui vous coûte de l’argent.

Arrêtez de payer pour des inscrits qui ne lisent pas vos emails.

Si vous utilisez un autorépondeur tel que MailChimp, Aweber ou Active Campaign (celui que j’utilise), vous payez chaque mois un forfait en fonction du nombre d’adresses emails enregistrées sur votre liste. Plus vous en avez, plus ça vous coûte cher.

En demandant de se désabonner à toutes les personnes qui n’ont rien à faire sur votre liste ou qui ne deviendront jamais vos clients, vous allez alléger votre liste et réduire vos frais d’autorépondeur (et arrêter de payer pour des inscrits “inutiles”). Tout simplement.

Je vous conseille également de faire régulièrement le ménage dans votre liste.

Nettoyez régulièrement votre liste email.

Supprimez tous ses abonnés qui n’ouvrent pas vos emails (et qui ne s’intéressent pas à vous). Ils font chuter vos taux d’ouverture. Et les services de messagerie en sont parfaitement conscient. Un bon taux d’ouverture sur vos e-mails vous assure une bonne réputation auprès des services de messagerie de vos prospects. Et donc une meilleure délivrabilité.

S’il y avait une chose à retenir de cet article, c’est qu’en matière de liste email, vous devez absolument viser la qualité plutôt que la quantité. Ne cherchez pas à retenir ceux qui veulent partir. Au contraire, montrez leur la sortie. Préférez une liste réduite avec des personnes qui vous connaissent, vous apprécient et  s’intéressent à ce que vous dites, plutôt qu’une énorme liste remplie d’inconnus qui ne deviendront jamais vos clients.

C’est la fin de cet article. J’espère que vous l’aurez apprécié. Si c’est le cas, n’hésitez pas à ouvrir le débat dans les commentaires. On est là pour échanger 😉

À très bientôt.

Laisser un commentaire